Dark kitchen : 10 choses à savoir avant de lancer votre restaurant virtuel

Par Julie de Zelty | 18/03/2022 | 7 minutes de lecture

Par restaurant virtuel, nous entendons bien sûr dark kitchen ! Ces adresses fantômes qui explosent en France depuis la crise du Covid nous réservent de nombreuses surprises et sont promises à un bel avenir. Ces établissements sont faciles à ouvrir et demandent beaucoup moins d'investissement qu'un restaurant normal, ce qui en fait une affaire relativement alléchante. Alors oui les dark kitchens sont un business très tentant à lancer mais ce n'est pas non plus quelque chose à prendre à la légère !

Comment être sûrs que vous êtes prêts à créer votre dark kitchen ? Voici 10 choses à savoir avant de vous lancer dans cette fabuleuse (?) aventure en restauration !

5 conseils indispensables pour l'ouverture de votre chaine de restaurant

Du rêve à la réalité pour les dark kitchens

Ce mode de restauration fait rêver oui, mais comme Icare (oui, on est cultivés chez Zelty) il serait dommage que vous vous brûliez les ailes en allant trop haut trop vite non ? Lancer une dark kitchen n'est pas à prendre à la légère et il y a une multitude de choses à savoir et à prévoir avant de se lancer dans la livraison de repas à domicile !

Parce-que les chiffres parlent d'eux-mêmes, saviez-vous qu'un français sur quatre se fait livrer un repas chez lui au moins une fois par semaine ? Ce mode de consommation s'impose comme un modèle économique incontournable et en pleine expansion.

La crise sanitaire de ces deux dernières années en France n'a fait que renforcer cette tendance pour la livraison. Pour preuve, selon une étude de l'institut Food Service Vision, la livraison de repas devrait peser 19 % du chiffre d'affaires de la restauration commerciale en 2024, soit près de 10,3 milliards d'euros.

Bien choisir son emplacement

Avant de vous lancer vous devrez penser à plusieurs points importants. L'emplacement de votre restaurant dans la ville sera un facteur déterminant, vous devez être central et facilement accessible pour que les livreurs accèdent à votre cuisine ou même que vos clients puissent venir chercher leurs plats à emporter.

Le quartier est également un facteur à prendre en compte, vous devez vous implanter dans un quartier qui correspond à la clientèle que vous souhaitez avec un loyer qui coïncide avec vos moyens. L'avantage est que vous n'aurez pas besoin de salle donc le loyer en question devrait être moins élevé pour une dark kitchen que pour un restaurant en physique.

Réfléchir à votre concept de dark kitchen

Ouvrir son restaurant sous entend également de bien étudier son concept. Tout professionnel de la restauration doit avoir un concept bien défini. C'est une notion essentielle qu'il ne faut surtout pas laisser au hasard.

Découvrez les concepts de restaurants qui cartonnent en 2022

Par concept on entend, l'univers, le thème, le style de votre cuisine fantôme. Pour cela vous pouvez vous poser ces différentes questions : quelle nourriture est-ce que vous allez proposer ? Quel public est-ce que vous ciblez ? Quel image souhaitez-vous renvoyer ?

De cela en découlera d'autres choses très importantes comme votre nom, votre logo, ainsi que votre charte graphique, et votre slogan. Aucun restaurateur ne doit négliger cette étape qui déterminera à elle seule l'avenir de votre dark kitchen.

Travailler votre carte

Après avoir pensé à votre concept, vous devez élaborer votre carte. Allez-vous proposer des mono-produits ou pas ? Il ne faut pas oublier que vos plats seront destinés à la livraison, il faut donc penser à une présentation adéquate, à des choses pratiques qui ne craignent par le trajet et qui seront simples à consommer.

Il faut également prendre en considération les tendances du moment. Qu'est-ce que les gens aiment ? Qu'est-ce qu'ils recherchent en commandant ? Vous devez avant toutes choses penser aux besoin du client et toujours vous mettre à sa place.

Souvent les consommateurs commandent pour se faire plaisir : des plats gourmands, réconfortants, burgers, pizzas, poulets frits, sont des valeurs sûres. Mais on voit également l'émergence du "bien manger", des recettes saines avec des produits de saison et sourcés. À vous de choisir ce vers quoi vous souhaitez vous positionner.

N'oubliez pas ensuite de bien analyser votre carte, de constater ce qui se vend bien et moins bien : grâce à cela vous pourrez mieux adapter votre cuisine et appréhender la demande tout en augmentant votre chiffre d'affaire.

Former votre personnel

La livraison à domicile ne demande pas les mêmes compétences qu'un restaurant traditionnel. Vous devrez ainsi choisir les bons équipiers pour être le plus efficace possible dans les envois de commandes. Il faudra qu'ils soient rapides et efficaces. En moyenne entre la commande et la livraison le client ne doit pas attendre plus de 30 minutes maximum.

Il faudra donc bien former votre personnel et vous assurer qu’il est capable de préparer, d'envoyer rapidement les commandes et de répondre à toutes les opérations dont vous aurez besoin pour mettre votre marque virtuelle en avant.

Soigner la livraison de votre resto virtuel

Avec une cuisine fantôme, il ne faut pas oublier que vous n'aurez pas de contact direct avec les clients. Mais pas de relation physique avec eux ne veut pas dire qu'il ne faut pas les chouchouter quand même ! Au contraire, cela déterminera l'image de votre restaurant et fera que les gens recommanderont chez vous ou pas.

Pour cela faites attention à vos contenants : qu'ils ferment bien et correspondent aux formats de vos plats. N'oubliez pas de noter ou d'ajouter une étiquette sur les boites pour pouvoir différencier les différents plats et que vos clients de les confondent pas.

Pour compléter l'expérience clients vous pouvez également ajouter des petits goodies dans la poche comme des stickers avec votre logo, un petit porte-clé, vous pouvez aussi marquer un petit mot "bon appétit !" avec le nom de la personne sur le ticket, cela personnalise la commande et votre clientèle se sentira privilégiée.

Lancer sa Dark Kitchen

Etre présents sur les plateformes de livraison

Voici un autre conseil (et pas des moindres !) : vous devrez être présents sur le maximum de plateformes de livraison. Pour citer les plus connues et celles qui fonctionnent le mieux, il faudra vous inscrire sur Uber eats, Deliveroo, Just Eat... Vous pouvez même peut-être embaucher de votre côté davantage de livreurs si besoin.

N'oubliez pas que votre CA va dépendre de vos capacités de livraison. Plus vous serez présents sur différentes plateformes plus vous aurez de chance d'être connus et d'avoir des commandes. Après, cela demande une certaine logistique et coordination en cuisine, mais pour cela des outils comme Zelty Delivery vous permettent d'optimiser la gestion de vos livraisons !

Efficacité et rapidité, les maîtres mots d'une dark kitchen

Comme nous l'avons dit précédemment, le temps entre la commande et la livraison ne doit pas excéder 30 minutes. Dès que la commande est validée par le client elle doit être préparée en 5 maximum 10 minutes de votre côté. Nous vous conseillons de préparer les plats en avance pour avoir juste à les assembler/réchauffer une fois que vous recevez la commande et pouvoir la donner aux livreurs le plus rapidement possible.

Les plats doivent arriver chauds : pour cela la préparation doit être rapide et vous devez avoir une cuisine bien équipée qui permet à vos collaborateurs d'être efficaces et de ne pas perdre de temps. Le plan de la cuisine doit aussi être bien pensé pour que personnes ne se gênent et que les gestes soit intuitifs. Avoir de bons logiciels de caisse est également très important, ils doivent être faciles d'utilisation, explicites connectés avec les différentes plateformes de livraison et la commande en ligne.

Soigner sa communication

Comme pour la livraison vous devez soigner votre image et créer du lien avec vos clients, les réseaux sociaux vous permettront d'alimenter cette relation. Cela passe par un nom et un logo visuel qui parle au premier coup d'oeil, coloré si souhaitez renvoyer une image fun et jeune par exemple.

En étant présents au maximum sur les réseaux sociaux (facebook, instagram, tiktok...) et en postant régulièrement, des photos, des vidéos, des stories vous créez un lien particulier avec vos clients. Vous pouvez aussi organiser des concours pour faire gagner des plats à emporter, faire des stories en direct des cuisines pour montrer un peu les backstages. Sans oublier d'utiliser un ton et un style de photos qui correspondent à votre univers.

Vous pouvez prévoir du budget pour la communication pour faire plus rapidement connaître votre dark kitchen, avec par exemple des publications sponsorisées, des parutions d'articles dans des journaux de votre ville, ou même pour prendre un photographe qui sublimera vos plats...

Et si vous ne maîtrisez pas l'art de bien communiquer sur les réseaux digitaux, des agences expertes comme Malou se feront un plaisir de vous épauler et conseiller !

Prévoir un plan de développement pour vos dark kitchens

Lancer son entreprise c'est bien mais savoir dans quelle direction on va c'est encore mieux. Vous pouvez vous poser plusieurs questions : comment vous projetez-vous dans un mois ? Dans un an ? Quels objectifs de ventre ? Quel développement de votre marque food imaginez-vous ? Quels types de repas souhaitez-vous développer en France ? Quel chiffre pensez-vous faire avec votre dark kitchen ?

Vous aurez besoin d'objectifs clairs et précis pour développer votre entreprise, et peut-être mieux adapter votre matériel et votre modèle de livraison.

Maintenant c'est à votre tour mais si vous avez lu avec attention cet article, les dark kitchens ne devraient plus avoir de secret pour vous !

5 conseils pour l'ouverture de votre chaine de restaurant

Inscrivez-vous à la newsletter

Laissez nous votre commentaire

    Articles récents

    Abonnez-vous à la newsletter